À propos

Historiquement, la richesse en ressources naturelles du Canada a été un moteur principal de développement économique. L'extraction et le traitement de ces ressources ont procuré au Canada d’importants avantages socioéconomiques et serviront au fondement de l'économie canadienne du XXIe siècle. Malheureu¬sement, les avantages liés à ces activités sont souvent accompagnés d'une dégradation de l'environnement à long terme et sur de vastes étendues, en plus d’être associés à des coûts sociaux et financiers importants. L'assainissement des eaux souterraines, des eaux de surface et des sols touchés par l'extraction minière est difficile et coûteux, mais essentiel à la pérennité de l'environnement.

De nouvelles stratégies de stabilisation des rejets miniers et de prévention d’une contamination future sont nécessaires afin de réduire les impacts environnemen¬taux associés à l'extraction des ressources. Le développement de ces approches procure des avantages socioéconomiques en plus de réduire le fardeau financier porté par les sociétés, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux responsables de la restauration des sites miniers. La stabilité à long terme des ouvrages de rétention des rejets miniers ainsi que les effets sur le milieu environnant sont contrôlés par des mécanismes hydrologiques, géochimiques, minéralogiques et biologiques. Bien que d’importants progrès aient été réalisés dans ces différents domaines, de nombreuses lacunes subsistent dans la gestion des rejets miniers. Celles-ci sont principalement associées à des défis techniques qui exigent que les spécialistes se concentrent sur des objectifs relativement spécifiques.

Les subventions du Réseau du CRSNG en extraction responsable des ressources naturelles (TERRE-NET) favoriseront la collaboration et le partage des connaissances nécessaires pour relever les défis techniques et sociaux associés à une extraction responsable des ressources. Le CRSNG-TERRE-NET regroupe des experts de premier plan issus d'universités canadiennes travaillant dans les domaines de la géochimie, de l'hydrogéologie, de la minéralogie, de la biogéochimie, du traitement des effluents miniers, du génie géotechnique, des nanotechnologies, de la microbiologie environnementale, de l'économie des ressources, de la sociologie environnementale et des interactions avec les communautés autochtones. Par une approche intégrée, l’équipe élaborera des stratégies améliorées, rentables et socialement acceptables de gestion des rejets miniers et d’atténuation de la contamination.