Thème 2 - Outils de prédiction pour la gestion des rejets miniers


Objectif du thème: La prédiction de la production d'acidité, de la lixiviation des métaux et des processus d'atténuation des métaux dans les rejets miniers, ainsi que la capacité de fournir des prévisions fiables de la qualité future des eaux de drainage et des charges massiques sont primordiales pour la planification de la fermeture des mines. Des outils prédictifs sont nécessaires pour évaluer les impacts environnementaux à long terme et les exigences en matière de traitement de l'eau. Bien que des efforts de recherche importants aient été consacrés au développement de procédures expérimentales fiables et efficaces pour la caractérisation des rejets miniers et la prédiction de leur comportement à la lixiviation, il demeure indispensable de poursuivre la recherche, en particulier afin d’élaborer une méthode rigoureuse de quantification des processus de neutralisation de l’acide. Dans cette optique, des outils de modélisation ont été développés pour simuler la libération des métaux des rejets miniers. Toutefois, des codes numériques complets sont toujours manquants, en particulier pour les stériles miniers.

Résultats attendus : Les recherches effectuées sur ce thème mèneront au développement de méthodes expérimentales et de modèles numériques robustes, nouveaux et efficaces pour prédire le comportement de lixiviation des rejets miniers, dont les résidus et les stériles miniers, ainsi que son évolution à long terme. De nouvelles méthodes expérimentales augmenteront le niveau de confiance envers les prédictions de libération des métaux, en considérant les mécanismes de libération spécifiques, en fonction des caractéristiques physiques ainsi que de la composition minéralogique et géochimique des rejets miniers. Les modèles numériques fourniront un outil pour prédire le comportement de lixiviation, en mode déterministe ou stochastique, et pour estimer les vitesses de libération des métaux à partir de minéraux individuels en mode inverse. Ensemble, ces outils permettront de limiter l'incertitude actuellement associée aux prédictions et entraîneront des économies de coûts dans la planification de la fermeture des mines.